Matière textile naturelle d’origine animale (comme la laine ou le cachemire), la soie voit le jour en Chine il y a environ 5500 ans. Contrairement au lin ou au coton d’origine végétale, la soie est produite par la chenille du Bombyx (dit le « ver à soie ») mais également par certaines espèces d’araignées.

D’où vient la soie ?

Secret jalousement gardé durant plus de 3000 ans, la sériciculture (élevage des vers à soie pour la production de la soie) permit à la Chine d’avoir le monopole sur la production de la soie et ainsi de commercer avec le reste du monde. Appelés « Route de la Soie », de nombreuses caravanes empruntaient ces chemins reliant l’Asie à l’Europe et traversant montagnes et déserts. Elles transportaient alors de nombreuses marchandises à des fins commerciales, dont la principale et la plus prisée était la soie.

Ce monopole prit fin au VIème siècle  avec l’apparition des premières productions en Europe.

Comment obtenir du fil de soie ?

Elément indispensable à la sériciculture, le mûrier blanc permet d’obtenir l’aliment de base de la chenille Bombyx (le ver à soie), à savoir ses feuilles qui permettent de les nourrir et ainsi ensuite de faire leur cocon.

Pour obtenir du fil de soie, il faut alors réaliser les opérations suivantes :

  • Le décoconnage, qui consiste à enlever les cocons de leur support et à les trier 8 à 10 jours aprs leur fabrication ;
  • L’étouffage, qui consiste à étouffer les cocons dans des étuves à 70 – 80°C et à les tremper dans des bassines d’eau bouillante pour ramollir les grès (gomme naturelle collée au fil de soie et protégeant les brins) ;
  • La filature, qui consiste à réunir plusieurs brins (trop fins pour être travaillés) lors du dévidage. Ces brins se soudent alors entre eux grâce au grès lors du refroidissement, permettant d’obtenir la soie grège.

Pour obtenir 1kg de fil de soie grège, il est nécessaire de traiter 8 à 10kg de cocons.

Quelles sont les caractéristiques de la soie ?

Naturellement douce et brillante, la soie est une matière légère très résistante.

Agréable au toucher, la soie est également saine car elle ne provoque pas d’allergie ou d’irritation de la peau.

Enfin, la soie est thermorégulatrice (chaude en hiver et plus fraiche en été).

Comment entretenir de la soie ?

La soie étant une matière fragile, il est conseillé :

  • Nettoyage à sec ou éventuellement à la main et à l’eau froide
  • Pas d’essorage  (la rouler dans une serviette pour absorber l’eau)
  • Séchage à plat (ne jamais passer la soie au sèche-linge)
  • Repassage doux (fer à basse température), à l’envers

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *